sophrologie et grossesse
Grossesse,  Naissance

Sophrologie et maternité : LA méthode pour vous détendre naturellement

Sophrologie et maternité

La période que nous vivons est mouvementée. Elle nous heurte, nous bouscule dans nos habitudes, nos croyances, tout ce que nous tenions pour acquis.

La grossesse met tous vos sens en éveil et votre hypersensibilité vous expose encore plus à des émotions et des ressentis forts. La peur en particulier peut s’immiscer : peur d’attraper ce fichu virus, peur pour votre enfant. A l’éventuel peur de l’accouchement peut venir s’ajouter de nouvelles conditions de naissance parfois éloignées de celles que vous aviez imaginées.

Je vous propose une méthode naturelle pour vous détendre et rester alignée : la sophrologie. Depuis toute petite, la sophrologie fait partie de ma vie. Comme Mr Jourdain faisait de la prose, j’utilisais la sophrologie sans le savoir. Et puis je me suis formée, pour connaitre les protocoles « officiels » , remettre dans un contexte. Aujourd’hui, entre compétences « certifiées » et intuition, la sophrologie reste un outil que j’utilise beaucoup, même si je ne l’appelle pas toujours comme cela.

Je vous livre les 3 piliers de cette méthode si simple et si efficace.

Respirer pour réapprendre à écouter son corps

Lors d’épisodes de stress, quand l’anxiété apparaît, je vous invite à respirer. Dans l’approche globale du corps, la respiration est une des fonctions les plus unificatrices. La respiration nous permet de vous recentrer et elle agit sur l’ensemble des systèmes (nerveux, digestif, immunitaire…). Elle fait aussi partie des 3 R qui vont sauver votre accouchement 😉

Respirer ne doit pas être fastidieux. Au contraire, cela doit être un plaisir : c’est une danse avec le souffle de la vie. Soyez douce envers vous même si cela ne fonctionne pas comme vous le souhaitez. Prenez du temps.

Je vous invite à tester la respiration complète, celle des bébés endormis et tranquilles. Elle vous sera très utile pendant votre grossesse mais aussi pendant votre accouchement et après !

Dans cette respiration, votre ventre se gonfle à l’inspiration mais attention, il s’agit d’un relâchement des abdominaux et non d’une poussée du ventre !!

Puis, à l’expiration, votre ventre se rentre (le nombril se dirige vers votre colonne vertébrale).

Cette respiration est la plus physiologique. Elle a de nombreux avantages.

  • elle permet d’augmenter le volume d’air avec des efforts musculaires réduits, ce qui génère moins de fatigue et moins de tension.
  • facilite la cohérence cardiaque et
  • auto-masse en profondeur vos intestins et maintient votre flore intestinale, si importante pour votre immunité.

Pour vous aider, j’ai enregistré rien que pour vous un guide pour vous aider dans vos premiers pas dans cette respiration, un entrainement que vous pourrez écouter comme bon vous semble, quand vous le souhaitez. Pour cela, je vous invite à cliquer sur l’image ci dessous et à vous laissez porter : écouter et télécharger gratuitement !

Laissez vous guider pendant une respiration complète, cliquez sur l’image !

Pratiquez cette respiration dès que vous pouvez, le plus souvent possible, sans forcer, sans rien exiger de vous !

La décontraction musculaire : détendre son corps pour mieux détendre ses pensées

Orienter votre attention sur le ressenti de votre corps va vous permettre de diminuer votre agitation mentale.

Contracter un muscle pour mieux apprécier sa détente…

Pour cela, le meilleur moyen de pouvoir relâcher un muscle, c’est de savoir qu’il est contracté ! Le principe est assez simple : en contractant intentionnellement un muscle puis en le relâchant, il est plus facile de percevoir ces notions de contracté/relaché.

Voici un exercice pratique : Vous pouvez à l’inspiration monter vos épaules vers vos oreilles, serrer vos poings et plier les bras. Vous bloquez votre respiration avec cette crispation pendant 2 secondes puis vous relâchez en expirant bruyamment et rapidement par la bouche avec un grand HAAA !

Observez les différences Avant/Après. Puis recommencez encore 2 fois avec un temps d’observation à chaque fois.

Vous pouvez tester avec toutes vos parties du corps. Le visage est assez surprenant. Crispez tout votre visage : front, yeux, nez, joues, mâchoires, bouche. Cette grimace va vous faire prendre conscience du nombre impressionnant de muscles que nous avons sur cette partie de notre corps. En relâchant, vous vous rendrez compte combien votre visage était crispé avant !

Pour aller plus loin sur le lâcher prise, je vous invite à (re) lire les 6 techniques pour lâcher prise pendant l’accouchement.

La visualisation positive

La visualisation : une autre manière de voir les choses

Visualiser permet de reprogrammer notre manière de voir les choses. Rien d’ésotérique là dedans. Tout part du principe que notre cerveau, ne faisant pas la différence entre le réel et l’imaginaire, va prendre la visualisation pour la réalité et va donc renouveller ses connexions neuronales pour ne plus réagir de manière négative à une situation donnée.

Certains personnes peuvent être assez réticentes mais soyez sans crainte, c’est vous qui visualisez ce que vous voulez bien voir. Et si vous ne voulez rien voir… vous ne verrez rien ! Et c’est OK. Mais je constate au quotidien combien la visualisation est un outil puissant, qu’il débloque des émotions refoulées, des peurs enfouies et redonnent confiance et sérénité lors de certaines situations.

C’est pour cette raison qu’il peut être intéressant avant de commencer votre visualisation d‘identifier vos peurs. Pour l’accouchement par exemple, est-ce la peur de souffrir ? celle de mourir ? d’être déchirée ? que le processus s’arrête et que le corps médical soit obligé d’intervenir ?… Soyez honnête avec vous même…

Puis, mettez vous à l’écart de toute stimulation pendant au moins 10 minutes. Faites quelques respirations complètes et représentez vous votre accouchement idéal. Prêtez attention à tous les détails. Voyez comme tout est parfait : l’accueil, les sourires, la lumière, les odeurs… Nourrissez tous vos sens : sentez, goûtez, voyez, touchez, entendez.

A retenir

Avec ces 3 piliers : la Respiration, la décontraction musculaire et la visualisation, vous avez de merveilleux outils pour apaiser votre mental et détendre votre corps.

Il ne s’agit pas d’utiliser une baguette magique mais de prendre de nouvelles habitudes… alors n’hésitez pas à vous entraîner régulièrement.

2 commentaires

  • Valentine

    Je pratique la sophrologie depuis 3 ans et regrette de ne pas avoir connu cet outil plus tôt. Vraiment très puissant quand on est quelqu’un qui a les pensées qui fusent à 1000 à l’heure. Ça permet de se poser, d’apprendre à respirer, de prendre conscience de son corps, de ses émotions et de progressivement basculer dans une projection positive du futur (grâce à la visualisation).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *