Les 3 R qui vont sauver votre accouchement
Naissance

Les 3 R qui vont sauver votre accouchement

Les 3 R qui vont sauver votre accouchement
Les 3 R qui vont sauver votre accouchement

Vous vous demandez quels sont les trucs à connaitre pour pouvoir dépasser la douleur des contractions. Vous savez qu’il faut respirer. OK. Mais comment on fait quand on vit cette tension dans tout son corps ??

Connaitre toutes les étapes et les mécanismes physiques et chimiques d’un accouchement est important dans votre projet de vivre un accouchement tel que vous le souhaitez.

D’abord, parce que savoir, c’est faire baisser les tensions, l’appréhension.

Ensuite, parce que avoir moins peur, c’est aussi avoir moins mal.

Mais s’il n’y avait que 3 choses à retenir pour le jour J, ce serait LES 3 R !

Cet article est librement inspiré de Penny Simkin, doula américaine qui parle des 3 R... Je les ai adaptés ;)

R… comme RYTHME.

L’accouchement est un processus dynamique, laissez vous aller à son rythme. Doux, rock, lent, intense, il y en a pour tous les gouts !

L’accouchement vous demande de trouver un rythme, de mettre en place une danse avec les contractions pour ne pas lutter contre elles mais au contraire les traverser.

Pour garder le rythme, soyez mobile : marcher, s’asseoir à califourchon, se balancer, faire des rotations du bassin, la danse de l’infini, s’étirer, se suspendre…

La mobilité rend vos contractions plus efficaces, sans être plus douloureuses, au contraire !

Soyez créative, toutes les positions possibles sont imaginables. Si vous souhaitez en savoir plus sur les positions possibles, je vous invite à (re)lire cet article : Quelles positions pour accoucher ?

En résumé, pour garder le rythme, vous pouvez faire comme cela :

ou faire aussi des micro mouvements. ça fonctionne aussi très bien 😉

L’essentiel est de garder votre mobilité.

R… comme RESPIRATION

Peut être plus que dans la vie courante, bien respirer est INDISPENSABLE pendant un accouchement. Lors de l’accouchement, nous avons toutes tendance à nous crisper, à serrer les dents, rentrer les épaules, contracter tous nos muscles, alors que ces tensions ne font que rajouter de la douleur. Pour se détendre, vous pouvez sourire et respirer.

Le sourire est un atout dans la détente pendant votre accouchement.

Le sourire influence notre corps et notre manière de voir les choses. Si vous voulez en savoir plus, c’est par là !

Pour la respiration…

laquelle choisir ? … haletante, carrée, abdominale, thoracique, alternée… Difficile de s’y retrouver.

Je vous invite à faire des respirations profondes, amples et lentes avec des expirations longues et des inspirations réflexes.

D’abord, cela reoxygène votre utérus, ce qui n’est pas négligeable pour le bébé !

Ensuite, cela va vous détendre. La respiration consciente permet de décrisper vos muscles.

Souvenez vous aussi que dans un accouchement, vous avez en moyenne 3 fois plus de temps de repos que de temps de contractions.

Oui, je vois vos yeux ronds et votre bouche tordue, ce n’est qu’une moyenne… mais cela veut quand même dire que vous avez du temps de repos. Du temps pour souffler et vous détendre.

L’ouverture pour bébé se fait essentiellement lors de ces moments de détente. Alors, profitez des accalmies !

R… comme RITUEL

Pour pouvoir profiter de ces temps de détente, il est bien de trouver un moyen de fixer votre attention, d’entrer dans un niveau d’ondes cérébrales différent et de vous laisser porter.

A vous de trouver une petite routine, un rituel entre les contractions :

  • 1 musique que vous aimez,
  • 1 balancement,
  • quelques mots doux,
  • 1 mouvement,
  • 1 objet de votre blessingway,
  • 1 caresse dans les cheveux,
  • 1 pression sur le sacrum,
  • 1 son

Le rituel peut évoluer et la créativité est infinie !

Il vous permettra d’entrer plus rapidement dans cet instant de détente et détournera votre cerveau de ses capacités à revivre la dernière contraction et à anticiper la prochaine.

Et vous ? qu’avez vous mis en place comme petit rituel pendant votre accouchement ?

Partager

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *