Vivre sa maternité autrement

4 étapes pour écrire votre projet de naissance

Grossesse

Vous allez accoucher bientôt et vous souhaiter rédiger un projet de naissance ?

La 1ère question à se poser est « Pourquoi écrire un projet de naissance » ? Et vous trouverez toutes les réponses dans cet article.

Et maintenant, voici les 4 étapes indispensables pour le rédiger !

1# Faire une liste non exhaustive de vos besoins et de vos envies

Lister vos besoins et vos envies sans censure !

En tout premier, il est important de connaitre vos besoins au moment de l’accouchement. Pour cela, je vous invite à en discuter avec quelqu’un d’extérieur à la structure hospitalière que vous aurez choisie. Une sage femme libérale, une doula, une personne qui connait bien la physiologie de l’accouchement. Pourquoi ?

Pour ne pas tenir compte dans un premier temps des protocoles mais uniquement de vos besoins et de vos souhaits.

Cette personne ne vous orientera pas dans vos choix mais elle vous posera des questions pour balayer ensemble toutes les étapes de l’accouchement. La visualisation est un très bon moyen d’accéder à vos besoins !

Cette réflexion peut prendre du temps et vous allez peut être écrire plusieurs pages !

Pas de souci, ce n’est que la 1ère étape.

2# Quel besoins se cachent derrière vos demandes ?

Quels besoins profonds se cachent derrière chaque demande ?

Je vous invite pour chaque point à trouver le besoin qui se cache derrière vos demandes. Pas toujours facile à trouver et là aussi, une aide extérieure peut être facilitatrice.

Quelques exemples :

  • pourquoi est ce que je ne souhaite pas de péri ?

Il n’y a bien sur pas de bonnes et de mauvaises réponses mais ce pourrait être : parce que j’ai confiance en mes capacités à enfanter par moi même, ou « j’ai peur de l’aiguille », ou « j’ai peur que cela affecte mon bébé »… et il existe encore beaucoup d’autres réponses.

Vous pouvez percevoir que derrière chaque réponse se cache des besoins différents : celui d’être respectée dans ses choix, celui d’un accomplissement personnel, celui du respect de l’intégrité de son enfant…

  • pourquoi je souhaite un clampage tardif du cordon ?

De la même manière, il y a un éventail important de réponses : parce que je ne souhaite pas d’interventions qui ne sont pas nécessaires en terme vital, parce que je souhaite que mon bébé bénéficie de cet apport de sang et d’oxygène au maximum, parce que je ne veux pas qu’une intervention me sorte de ma bulle au moment de la rencontre de mon bébé…

Les besoins peuvent donc être celui de rester dans la physiologie, de faire confiance dans le processus d’enfantement, celui de laisser bébé dans sa bulle…

Cela va vous donner 3 ou 4 grandes thématiques que vous pourrez expliquer en quelques lignes et illustrer par des demandes qui vous tiennent particulièrement à cœur.

3# En discuter à la maternité

Le temps est venu de parler de votre projet à la maternité.

Vous allez pouvoir échanger avec une sage femme qui va lire votre projet de naissance sous le prisme des protocoles de l’institution dans laquelle vous allez donner la vie.

Il y aura des éléments qui leur paraitront « normaux » et qu’ils ont l’habitude de pratiquer. Merveilleux !

Il y aura des éléments sur lesquels ils seront en désaccord. Vous pouvez demander pourquoi, quels sont les risques à faire autrement que leurs protocoles.

Et entre les 2, il y aura toute une palette de positionnements que vous allez découvrir.

L’idée lors de cette discussion est de trouver un terrain d’entente pour que le personnel médical puisse remplir ses contraintes administratives, juridiques, médicales et que en même temps vous puissiez être respectée dans vos choix.

Tout le travail de l’étape 2 sera alors précieux. Il ne sert à rien de s’arc-bouter sur une demande/un protocole en particulier : comment votre besoin profond peut il être pris en compte à ce moment là ? C’est de cet espace là que doit naitre la discussion : vos besoins.

Si certaines positions protocolaires vous heurtent, rappelez-vous que parfois, il existe des différences entre ce qui doit être fait et ce qui est pratiqué et que chaque équipe, chaque sage femme est aussi « maitre » de ses actes. Il y a parfois de merveilleuses surprises.

4# On peaufine !

De retour de cet entretien à la maternité, vous allez pouvoir changer certaines choses.

Je vous invite à ne pas enlever ce qui leur semblait « normal ». Peut être simplement moins rentrer dans le détail mais ceci pose aussi le cadre de ce que vous souhaitez et c’est important de le laisser.

Je vous invite, si vous le voulez, à aussi laisser ce qui n’a pas été « accepté », parce que vous y tenait. Revoyez la formulation avec des « si possible », « nous aimerions beaucoup », « il nous tient à coeur »… pour laisser la porte ouverte au cas où 😉

Enfin, pensez que l’équipe n’a pas beaucoup de temps pour le lire. Il faut que ce soit court et synthétique. J’ai déjà vu des projet très longs et très beaux. Le risque est qu’ils ne soient pas lus.

Prenez un format qui vous ressemble, des couleurs, une police de caractère, des mots qui vont dire qui vous êtes et qui vont embarquer l’équipe dans cette belle aventure.

Il ne reste plus qu’à mettre votre projet de naissance dans votre valise pour la maternité !

Vous aimerez aussi…

Enceinte et vulnérable ?
Enceinte et vulnérable ?

Savez-vous que, enceinte, vous êtes considérée comme "vulnérable" ? Par le Codé pénal, par votre médecin, parfois par vos proches... et cette vulnérabilité est souvent synonyme de faiblesse. Et si c'était en fait votre plus grande force ??? Qu'appelle-t-on...

0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This