Vivre sa maternité autrement

Contractions : Vrai ou faux travail ?

Grossesse, Naissance

Mais qui est cet homme ?

Lui, c’est le Dr John Braxton Hicks. En 1872, il a décrit le mécanisme de ces contractions utérines qui n’aboutissent pas à un accouchement dans l’immédiat. Vous savez, celle que l’on appelle « faux travail » ou « fausses contractions ».

Je suis toujours un peu septique quand un savant (un homme de surcroît) vient donner son nom à un phénomène qui existe depuis que la femme enfante… Passons, cela a quand même eu l’avantage d’identifier ces contractions bien particulières et de les nommer : contractions de braxton Hicks… parce que « faux travail », personnellement, ça ne me convient pas du tout !

Oserait on dire à un athlète qui s’entraîne pour les JO qu’il est en « faux travail » quand il n’est pas en compétition ? ou à un musicien qui répète avant son solo qu’il peut repartir chez lui parce que ce n’est qu’ un « faux travail »? Je ne pense pas… Pour la femme, c’est pareil ! Car il s’agit d’une répétition, voire d’une répétition générale avant le grand moment de l’enfantement !

Faux travail ou répétition générale ?

Pour ma part, je préfère le terme de « pré-travail », car il s’agit vraiment d’un entraînement. Ces contractions, loin d’être inutiles, favorisent le maturation du col et aide bébé à descendre. C’est grâce à elles que le « vrai travail » se mettra en route dans les meilleurs conditions.

Des contractions finalement, nous en avant beaucoup dans une vie de femme. L’utérus est un muscle, il a donc l’habitude de se contracter régulièrement : pendant les menstruations, lors d’un rapport sexuel, pendant toute la période post natale (pour reprendre sa forme initiale) et bien sur pendant la grossesse. Au 1er et au 2ème trimestre, il est possible de ne pas s’en apercevoir ou de les confondre avec les mouvements du bébé. Au 3ème trimestre, il est possible de les confondre avec le début du travail.

Alors, comment les reconnaître ?

Tout d’abord, ces contractions ne sont pas douloureuses. Elles peuvent donner une sensation d’inconfort lors du resserrement de l’abdomen mais elles ne font pas mal. Ceci dit, quand on est stressée et que l’on s’attend à avoir mal, la sensation de douleur peut être là ;)…

Autre caractéristique, leur intensité n’augmente pas, au contraire et elles sont irrégulières. La plupart du temps, le changement de position les fait disparaître : vous êtes debout, asseyez vous, vous êtes assise, marchez un petit peu !

Le top du top pour savoir : se reposer, prendre une douche ou un bain chaud, écouter de la musique, se mettre à l’écoute de son corps… Ces contractions de Braxton-Hicks se calmeront rapidement… sinon, c’est que c’est le grand jour ;).

Vous avez remarqué que certaines activités entraînent ces contractions ?

Si ce sont des activités du genre passer l’aspirateur, déléguez !! Mais n’ayez pas peur de ces contractions : en plus de préparer votre corps pour l’accouchement, elles sont aussi là pour vous rappeler qu’il faut vous reposer.

Tout est question de mot

Si la maternité vous renvoie chez vous parce que vous êtes en « faux travail », votre cœur sera lourd de vivre tout cela « pour rien ». Mais si ces contractions deviennent une répétition générale, un entrainement et une manière pour votre corps de se préparer à l’enfantement, alors, vous ne verrez plus du tout ces contractions de la même manière. Votre coeur sera plus léger et ces contractions deviendront des alliées. Accueillez les avec joie… le travail sera d’autant plus rapide et efficace après !

Vous aimerez aussi…

3 commentaires

3 Commentaires

  1. Coralie

    Bonjour, et merci pour ces éclaircissements.

    C’est vrai qu’il est frustrant de s’entendre parler de « faux », alors que ces contractions sont bien réelles !

    Marcher, en faisant attention à bien dérouler les chevilles, m’a permis de me concentrer sur autre chose, et les ont fait passer.

    Réponse
    • Anne-Christine

      Merci Coralie pour ce partage d’astuce. Se concentrer sur autre chose est une technique efficace !

      Réponse
  2. Инна

    Ca y est ! On est prete pour le grand jour ! D’ailleurs, depuis plusieurs heures on ressent des contractions un peu desagreables. Est-ce le moment d’y aller, ou est-ce ce que l’on appelle un « faux travail » ? Quelques eclaircissements.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This