Allaitement

Allaitement maternel long : un enjeu de santé publique ?

Allaitement long, allaitement prolongé. Pour savoir ce qui se cache derrière ces mots, je vous invite à (re) lire Allaitement long : de quoi parle t on ? et à (re) découvrir cette interview de Claude Didierjean-Jouveau.

Claude Didierjean-Jouveau nous parle dans la video ci dessous des ‘impacts de l’allaitement long sur la santé de l’enfant, de sa future santé d’adulte et sur la santé de la mère.

L’article qui suit reprend les éléments de cet échange et approfondit certaines données.

L’allaitement long est souvent perçu soit comme inutile (« ce n’est que de l’eau »), soit comme dangereux (« il faut couper le cordon »).

L’allaitement long est certes un lien de plaisir pour le bambin et la maman, mais c’est aussi un immense don de bonnes choses nutritionnels.

Toutes les  chiffres et études citées dans cet article sont tirés du livre de Claude Didierjean-Jouveau : Allaiter plus longtemps aux éditions Jouvence Santé.

Les bénéfices de l’allaitement long pour votre bambin

Les bénéfices de l’allaitement maternel pour les nourrissons sont aujourd’hui facilement accessibles. Je vous invite à lire ou relire les articles sur ce sujet et en particulier celui-ci sur le colostrum. Mais qu’en est il pour un enfant plus grand ?

Que de l’eau ?

L’apport calorique du lait maternel dans le régime alimentaire d’un enfant de 2 ans qui tète encore est loin d’être négligeable. Il couvre :

  • 29% de ses besoins énergétiques,
  • 43% de ses besoins en protéines,
  • 36% de ceux en calcium,
  • 75% de ceux en vitamine A,
  • 76% de ceux en folates,
  • 94% de ceux en vitamine B12,
  • 60% de ceux en vitamine C

Non, le lait maternel pour un bambin de 12, 18, 24 mois… ce n’est pas que de l’eau !

« Le lait d’une femme qui allaite un enfant de 18 mois est tout aussi riche que celui d’une femme qui allaite un bébé de 3 mois »

C. Didierjean-Jouveau – Allaiter plus longtemps

Pas assez à boire ?

La question de la quantité de lait maternel est un sujet qui arrive souvent très vite dans les discussions.

Dès le départ, vous allez peut être entendre que « vous n’avez pas assez de lait ». Faute de pouvoir vraiment quantifier le volume de lait maternel absorbé, les peurs des uns et des autres prennent parfois le dessus.

Rassurez vous, les enfants de plus de 3 ans qui tètent 1 à 5 fois par jour consomment environ 550 ml de lait par jour ! Et pour rappel, la recommandation est de 500 ml par jour (soit 2 tasses). CQFD !

Des bénéfices psychiques ?

Il n’y a AUCUNE étude qui montre un effet négatif de l’allaitement long sur les plans psychologiques, pédagogiques ou développemental.

Au contraire, quelques études ont démontré l’inverse :

  • corrélation entre allaitement long et meilleurs résultats aux tests psychomoteurs, meilleur développement cérébral
  • une étude a même constaté que le risque de trouble du spectre autistique déclinait de façon dose dépendante avec l’allaitement
  • favorise l’attachement sécure avec des niveaux d’anxiété, d’agressivité et de mal être plus bas une fois adulte.

Michel Odent a consacré une grande partie de sa vie à faire des liens entre les conditions de naissance et la santé des enfants une fois devenus adulte. Pour l’allaitement, c’est pareil !

L’allaitement maternel n’est pas que bon à l’instant t, il a aussi un impact sur la vie des futurs adultes que sont nos bébés.

Bénéfices sur sa future santé adulte

Il existe peu d’études sur ce sujet et encore moins au delà de 1.5 ans d’allaitement. Toutefois, quelques études sur une population d’enfants et d’adultes qui n’avaient pas été allaités et allaités, quelque soit la durée, montrent des différences en terme de santé.

D’autres études, plus précises ont étudié ces phénomènes mais en tenant compte des durées d’allaitement (pas du tout, moins d’un mois, moins de 3 mois, moins de 6 mois…). Elle ont mis en avant un effet dose dépendant : plus l’allaitement a duré longtemps, plus les bénéfices sont importants. Il y a aussi des cas pour lesquels les bénéfices n’apparaissent que si l’allaitement a duré un minimum de temps.

C’est en particulier sur ces données que l’OMS a basé sa recommandation de 6 mois d’allaitement exclusif .

Ainsi, le lait maternel apporte toujours des facteurs de protection et peut faire la différence pour votre enfant en terme de santé :

  • allaitement long et moindre incidence d’allergie, en particulier une durée d’allaitement inférieur à 9 mois et demi est corrélée à une augmentation de risque d’asthme non atopique.
  • moins de maladies cardio vasculaires
  • moins d’obésité
  • moins de risque de puberté précoce
  • moins de cancers
  • moins de troubles alimentaires
  • meilleur développement oro-facial

« L’allaitement long, de 6 à 12 mois, peut constituer un moyen de prévention simple et agréable de ces malpositions si répandues de nos jours »

Quels bénéfices d’un allaitement long pour vous ?

Bonne nouvelle : la santé de la femme qui a allaité bénéficie aussi de l’effet dose dépendant ! Les bénéfices sur votre santé sont directement corrélés au nombre total de mois d’allaitement.

De nombreuses études ont démontré qu’avoir allaité diminue le risque de tous les cancers féminins :

  • cancer du sein : pour chaque enfant allaité, le risque est abaissé de presque de moitié
  • cancer de l’utérus : un allaitement de plus de 12 mois par grossesse diminue le risque de moitié
  • cancer des ovaires : 63% de risque en mois si l’allaitement a duré plus de 13 mois

L’allaitement long entraine aussi moins de risque de :

  • diabète
  • obésité et surpoids
  • maladies cardio vasculaires
  • santé osseuse

Allaitement et pollution : changer notre regard

Allaitement maternel ou préparation pour bébé ?

Notre société a tendance a penser que l’allaitement est bien, mais que les préparation pour nourrisson sont au même niveau. Tout ce qui peut entacher l’allaitement maternel (cigarette, pesticides…) fait baisser le plateau de la balance de l’allaitement. Sauf qu’au départ, le plateau de l’allaitement n’est pas au même niveau que celui des préparations infantiles !

Ce sont les enfants allaités qui s’en sortent le mieux quelque soit le niveau de pollution.

A retenir

L’allaitement long est un plaisir pour le bébé et la mère mais ce n’est pas que cela. Il a un effet sur la santé du bambin, sur sa future santé d’adulte et sur votre santé.

Mais, sans parler d’allaitement long, toute dose d’allaitement est bonne à prendre. Allaiter est toujours bénéfique, même de manière très courte, même de manière non exclusive !

Partager

2 commentaires

    • Anne-Christine

      Oui, tu as raison Sarah, les études mériteraient d’être citées. Mais comme les sujets abordés sont vastes, j’ai fait le choix en intro d’inviter les lectrices à se référer au livre de Claude Didierjean-Jouveau. Mais je vais suivre tes conseils et ajouter quelques références ! Merci pour ton retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *