Allaitement

Allaitement long : de quoi parle-t-on ?

Voici la 1ère interview d’une série de 3 vidéos dans lesquelles Claude Didierjean-Jouveau nous parle d’allaitement long.

Dans cette première vidéo, Claude nous parle de définition, d’histoire, de recommandations pour peut être changer notre regard sur ce sujet.

L’article ci dessous a été écrit à partir de cette vidéo et de son ouvrage :

Qui est Caude Didierjean-Jouveau ?

Si vous êtes en quête de ressources sur la maternité, et le maternage en particulier, je suis sûre que vous avez déjà croisé les mots de Claude. Avec plus d’une vingtaine d’ouvrages sur cette thématique et de très nombreux articles dans des magazines, Claude nous informe, nous éclaire, nous fait réfléchir depuis longtemps.

Claude Didierjean-Jouveau a été présidente de la La Leche League France de 1989 à 1997. Depuis 1991, elle est la rédactrice en chef du magazine Allaiter aujourd’hui ! 

Un grand merci à elle d’avoir répondu aux questions que vous allez découvrir !

Allaitement long, allaitement prolongé… le choix des mots

La notion de durée est très relative pour chaque événement de la vie, et l’allaitement en fait partie. Pour certain(e)s, 3 mois sera déjà très long, pour d’autres, ce sera 6 mois (en référence aux recommandations de l’OMS). pour d’autres 1 an…

Le choix des mots est aussi important : parler d’allaitement long ou prolongé revient à dire que c’est au delà d’une norme… donc peut être trop…

Pour Claude Didierjean-Jouveau, l’allaitement long concerne l’allaitement au delà de 1 an, quand le bébé devient ce que nous appelons un bambin et qu’il commence à marcher.

Il n’ a pas d’allaitements « longs », seulement des allaitements « raccourcis ». Ce que l’on considère comme « long » n’est que « normal ».

Jack Newman – Pédiatre

Existe t il un âge naturel pour le sevrage naturel ?

La durée de l’allaitement « normal » serait il celui du sevrage naturel ?

Quelques anthropologues se sont penchés sur le sujet de l’allaitement et ont essayé de déterminer les durées d’allaitement par le passé. En prenant de nombreux critères (détaillés dans le livre mais là ce serait vraiment trop long !…) et en nous comparant aux autres primates, ils arrivent à une fourchette entre 2 et 7 ans, qui correspond à une durée que l’on retrouve dans les sociétés dites « traditionnelles ».

Quelques perspectives historiques ?

Si on remonte très très loin, environ 2 millions d’années, une étude a démontré en analysant des dents de Homo (mais non Sapies) que les enfants étaient allaités jusqu’à 6 ans. Pour savoir comment, vous pouvez visionner l’interview 😉

Il semblerait que l’allaitement se soit raccourci au moment du néolithique avec le développement de l’agriculture et des éléments de sevrage plus accessibles. Ces données nous permettent de faire le parallèle avec les informations que donnent Michel Odent sur l’impact de la révolution néolithique sur la naissance et sa « socialisation ». Cette période semble avoir été une véritable révolution avec la mise en place de nouvelles structures sociétales dont de nouveaux rapports de domination homme-femme.

Au Moyen âge, toujours avec l’analyse des dents, il semblerait que l’allaitement se poursuivait jusqu’à 2 ans – 2.5 ans.

Puis, au 18ème, l’allaitement se raccourcit avec des conséquences sur la santé des enfants assez nettes.

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, il existe peu d’études sur ce sujet de la durée d’allaitement (en général les rares études s’arrêtent vers les 12 mois de l’enfant) ou du sevrage naturel. Les chiffres les plus récents sont ceux de l’étude EPIFANE, menée en 2014 : 3300 bébés ont été suivis à la naissance et jusqu’à 12 mois. Cette étude concernait l’état général de la santé.

Il en ressort que à 1 an, 9% des bébés sont encore allaités (l’étude n’a pas posé de question après 1 an) et que la médiane de l’allaitement exclusif est estimée à 3 semaines et demies !

Ailleurs dans le monde, il n’existe pas beaucoup de chiffres non plus car il n’y a pas de recherche sur ce sujet.

Quelles sont les recommandations de l’OMS ?

Les recommandations actuelles de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sont :

« 6 mois allaitement exclusif et poursuite avec aliments de complément de bonne qualité jusqu’à 2 ans et plus », ce qui laisse ouvertes toutes les possibilités après 2 ans !

Ces recommandations datent de 2001 et ont été reprises par les autorités sanitaires françaises dès 2005 dans plan national santé (PNNS).

Je vous invite à ce titre à télécharger « Le guide de l’allaitement maternel » (sur le site de la LLL) publié par l’INPES : une brochure qui vous offrira beaucoup d’informations et de soutien dans la préparation et la vie de votre allaitement.

Toutefois, en France, un grand nombre de professionnels de santé déconseillent l’allaitement long et poussent au sevrage, soit parce qu’ils pensent que cela ne sert à rien, soit parce qu’ils sont influencés par la culture « psy », (comme nous tous d’ailleurs) et supposent que ce n’est pas sain pour la relation avec l’enfant, pour la relation de couple… C’est un sujet que nous verrons d’ailleurs dans les 2 autres interviews.

Tant qu’on a des dents de lait on devrait avoir du lait, de notre propre espèce si possible.

A retenir

Notre vision de l’allaitement n’est plus une vision naturelle ou physiologique mais elle est très liée à notre culture et à notre société. Confronter notre vision à l’histoire, à d’autres sociétés nous permet de mettre en perspective nos croyances, qui sont rarement fondées sur des données scientifiques. A travers ce partage, Claude nous a montré d’autres facettes de l’allaitement long : celle qui a été partagée pendant longtemps dans d’autres lieux et d’autres temps et celle qui est recommandée depuis déjà 18 ans !

Dans la prochaine vidéo, Claude Didierjean-Jouveau nous parlera du lien entre allaitement long et santé, du bébé, de l’adulte qu’il deviendra et de la mère.

Partager

6 commentaires

  • Coralie

    Bonjour !
    Super article, qui me booste : j’allaite encore ma fille, qui a eu 19 mois hier, je suis dans le top 9 % !
    J’ai quand même limité à une tétée le matin, et une au retour de chez la nounou. Ce qui me permet aussi d’être plus libre !
    Je suis aussi membre d’une association de parentalité, c’est un bon soutien !
    Au plaisir de te lire !

    • Anne-Christine

      Merci Coralie pour ton retour ! Oui, le soutien est indispensable. L’allaitement est comme la vie… des hauts et des bas. C’est important d’être soutenue pour tenir le cap quand ce n’est pas simple.

  • Sonnya

    Merci et bravo pour l’interview ! J’ai allaité mon premier 13 mois et le second 31 mois avec exclusivité pendant 6 mois alors que j’avais repris le travail à temps plein à leurs 2mois 1/2 et 4 mois. La troisième est en cours quant à elle. L’allaitement, s’il est parfois contraignant pour la maman, est si bon pour l’enfant que cela en vaut vraiment la peine!
    Mesdames, notre fonction maternelle est en nous.

    • Anne-Christine

      Merci Sonnya pour ce témoignage ! L’allaitement tout en travaillant relève de l’exploit. Si tu veux nous en dire plus, c’est avec plaisir !

  • Valentine - Parents en Equilibre

    Je n’ai jamais allaité ma fille car je n’en avais pas le désir dès le départ et j’ai vécu un accouchement assez traumatisant qui dans tous les cas ne m’aurait pas permis de le faire.

    Je trouve toutefois ton article très intéressant car je me suis toujours demandé si mon non-désir de départ pouvait être influencé par la société et nos modes de vie. Car j’ai évidemment conscience que physiologiquement, c’est ce qui semble le plus indiqué pour l’enfant.

    • Anne-Christine

      Bonjour Valentine, merci pour ton témoignage. Comme pour la naissance, je pense que ce qui compte, ce n’est pas au final ce que nous faisons, mais de le faire en conscience. Cela implique de se poser des questions, de faire des choix et pour cela, d’aller se renseigner, de chercher si les alternatives à ce qu’on nous propose nous conviennent ou non… et c’est ce que tu fais 😉 !! Merci pour ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *