Grossesse,  Les inspirants

Un enfant : mais pourquoi donc ?

Pourquoi fait on un enfant ?

Vous êtes vous déjà posée cette question ?

Elle vous parait incongrue ? …

Pourtant, chacune d’entre vous derrière son écran va avoir sa propre réponse, souvent différente en fonction du rang des enfants dans la fratrie.

Je vous invite à vous poser quelques minutes et à réfléchir à ce pourquoi ? Pourquoi un enfant ? Nous ne sommes plus dans une ère dans laquelle il faut assurer la survie de l’espèce (bien au contraire). Alors pourquoi ce désir, ce besoin parfois viscéral d’enfanter ?

Un enfant par amour bien sûr !

C’est la réponse la plus courante dans notre société actuelle.

Parce que c’était lui, parce que c’était moi.

Montaigne parlant de son amitié pour La Boetie

On pourrait transposer cette situation à l’amour et au désir d’avoir un enfant. Parce que c’est Lui, parce que c’est Vous. L’amour avec un grand A.

C’est une évidence !

Mais il n’en a pas toujours été comme cela. Il y a quelques siècles, on faisait des enfants pour transmettre un patrimoine ou pour avoir de la main d’oeuvre pour ses vieux jours. L’enfant par amour est un concept assez récent… Alors, si à l’échelle de l’humanité ce n’est pas si fréquent, peut être que si nous cherchons bien dans nos têtes et nos cœurs, notre réponse sera finalement un peu différente. Parce que cette réponse est la plus acceptable, la plus « politiquement correcte », mais ce n’est peut être pas la plus juste…

Un enfant pour continuer une lignée

Un enfant pour continuer une lignée

Avoir un enfant, c’est aussi s’ancrer dans une lignée, dans une histoire familiale. Une manière de se sentir éternel en quelque sorte : cet enfant sera le témoin de mon passage sur cette terre.

Nous sommes dépositaires de tout ce que nos ascendants nous ont transmis et nous pouvons souhaiter à notre tour transmettre tout ce qui nous a été transmis.

Nos croyances, nos valeurs : à travers notre enfant, nous souhaitons perpétuer un peu de nous. ça a l’air un peu auto-centré comme ça mérite d’être posé…

Un enfant parce que c’est comme ça

Le modèle familiale « type »

2 enfants, la famille modèle

Mariée, une belle maison, 2 enfants (si possible 1 garçon et 1 fille), la voiture et le chien (dans l’ordre que vous voulez). Voilà le modèle que nous propose notre société.

Assez rapidement, une jeune femme va être assaillie de questions du type « alors, c’est pour quand ? », avec des intentions plus ou moins bienveillantes d’ailleurs. Et parfois on peut finir par se dire qu' »ils doivent avoir raison » et que « ce serait bien si j’avais un enfant », je n’aurai enfin plus ces questions et je ferai partie de la « norme ». Si vous résistez à cette pression sociale, vous aurez vraisemblablement droit à des « la pauvre, elle ne peut pas avoir d’enfant » ou bien « elle est bien trop égoïste pour ça » ou encore « elle devrait s’y mettre, bientôt elle ne pourra plus »...

Un enfant pour être accomplie

Une vie professionnelle réussie, une vie amoureuse comblée. Il ne manque que la maternité pour montrer à tous que vous êtes une femme accomplie sous toutes ces facettes… Femme, Mère, amante. Le trio gagnant ?

Un enfant pour vous réparer

Vous savez quelle mère vous allez être : surtout pas celle que vous avez eue ! Si vous n’avez pas été aimée comme vous l’auriez voulu, avoir un enfant, c’est un peu réparer ce manque. Grâce à lui, tout va changer : vous allez vivre dans une famille heureuse et épanouie…

J’ai lu récemment une interview d’une grande humoriste française qui n’a pas eu d’enfant. Elle disait « Je n’aimais pas à l’époque les femmes qui déclaraient « Je fais un enfant pour me sauver la vie ». Je me suis trompée. Un enfant fait que vous devez de manière absolue vous occuper de lui.

Et si ça vous sauve la vie, en vrai, ce n’est déjà pas si mal ».

Un enfant pour consolider mon couple

Un enfant pour consolider son couple ?

Je ne connais personne qui m’ait déjà dit ça mais c’est quand même parfois le cas quand le couple va mal…

Par peur de perdre l’autre, on peut avoir d’avoir un enfant « pour le faire rester ». La croyance qu’un enfant va sauver le couple est bien ancrée dans notre inconscient.

Mais un enfant entraîne un tel déséquilibre dans la vie de couple et de famille que miser sur son arrivée pour retrouver un nouvel équilibre est très utopique. Selon Dr Bernard Geberowicz, co-auteur du livre le Baby-clash, « 20 à 25 % des couples se séparent dans les premiers mois après la naissance de bébé ».

En conclusion

Cette liste de raisons pour avoir un enfant n’est bien sur pas exhaustive et j’attends vos commentaires pour savoir quelles ont été les vôtres.

J’espère que quelques unes de ces raisons ont éveillées en vous un peu de curiosité et d’introspection.

Il n’y a ni bonne ni mauvaise raison et encore moins certaines meilleures ou pires que d’autres. Il s’agit juste de mettre en lumière des choix que nous pensons parfois maîtriser mais qui nous dépassent !

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *