Vivre votre maternité autrement

Les douleurs post partum

Post-natal

Dans un précédent article sur le placenta Le placenta, cet organe éphémère…, j’ai écrit qu’une fois le placenta sorti, l’accouchement est fini… En fait, ce n’est pas tout à fait vrai…

Il vous reste peut être encore quelques épreuves à vivre…

Personne ne vous en parlera avant et peu de monde en fera cas après…

Ni votre gyneco, ni dans les séances de préparation à l’accouchement, rarement les autres femmes : personne ne vous parlera des douleurs post accouchements. Autant la douleur des contractions est souvent jugée inadmissible, autant les douleurs post partum sont totalement ignorées et semblent peu intéressantes…  « Après ce que vous venez de vivre… vous devriez relativiser ma p’tite dame ! »

Pourtant, dans une grande majorité des cas, une ou plusieurs des douleurs suivantes vont venir vous perturber, voire parfois vous faire subir un vrai calvaire.

1# Les suites d’une épisiotomie

Hématomes, œdèmes, points qui lâchent ou qui sont trop serrés… il se peut que si vous avez eu une épisiotomie, les suites ne soient pas très agréables. Selon les cas et votre ressenti, vous pourrez vous soulager avec des cataplasmes d’argile, des gants froids ou chauds, des massages (en particulier avec de l’arnica)… Eviter d’utiliser un séchoir électrique, le mieux est de ne rien porter dès que possible. Eviter aussi autant que possible la position assise ainsi que la bouée qui congestionne certaines zones.

Si ces douleurs durent plusieurs semaines, partent puis reviennent, augmentent, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé et à insister si on vous dit que c’est normal !

2# La montée de lait.

La montée de lait passe rarement inaperçue et pour certaines femmes, elle peut être très douloureuse. Alors, je vous livre LE remède magique pour une montée de lait sereine : il suffit de feuilles de chou. Si ! si ! Rincées, écrasées avec un rouleau à pâtisserie, appliquées directement sur la peau, c’est juste magique ! L’inflammation est stoppée net et plus de douleur. Depuis, je le conseille à toutes les femmes que j’accompagne et ça m